Logements PPE Résidence du lac, Lausanne 2016

 

HISTORIQUE / SITUATION

Voisinage. A l’avenue de Cour, à Lausanne, une villa des années soixante a cédé sa place à un bâtiment en PPE de haut standing. Situé dans un quartier comportant plusieurs sièges d’entreprises et organisations internationales, bénéficiant d’une vue imprenable, à proximité immédiate du lac et des lieux de loisirs qui y sont liés, le nouveau bâtiment doit «tenir son rang». Le maître de l’ouvrage a fixé plusieurs objectifs dont le principal est de ne pas faire pâle figure au côté du bâtiment emblématique d’un grand cigarettier, son principal voisin. Le nouvel immeuble, bien que petit, en comparaison au bâtiment contigu, s’aligne quant à la hauteur et présente un caractère très carré, massif, qui marque son empreinte. Les autres exigences touchent, notamment, à l’obligation de s’ouvrir sur le lac et la lumière, et de se protéger du trafic de l’avenue de Cour, au Nord.

 

PROGRAMME

Standing élevé. L’immeuble de trois niveaux sur rez-de-chaussée offre six lots mais deux appartements au même niveau ont été réunis. Finalement, c’est donc cinq logements en PPE qui bénéficient d’un emplacement privilégié. Extérieurement, le bâtiment, de facture classique, présente un dernier niveau avec deux logias qui, sans être un attique, se différencie pour répondre à la réglementation. Le doublage de l’isolation avec vide d’air est composé d’éléments préfabriqués incorporant des agrégats de marbre de Carrare qui donnent aux façades une blancheur immaculée. Sur trois des façades, le décalage

des fenêtres assure une rythmique originale qui marque la différence.

 

Au Sud, des fenêtres toute en hauteur et des balustrades de balcons en verre feuilleté assurent le maximum de luminosité et la pleine jouissance de la vue sur le Léman et les montagnes de Savoie. Intérieurement, la conception de l’immeuble permet une flexibilité au niveau de la structure telle qu’elle a facilité la réunion d’un étage complet en un seul tenant. Les aménagements et les équipements, laissés au choix des propriétaires, sont au niveau du standing exigé par le maître de l’ouvrage pour cette construction.

 

Les appartements,dont les pièces bénéficient de dimensions spacieuses, sont desservis par une cage d’escalier en béton blanc et marbre de Carrare et un ascenseur. Les balcons sont protégés des intempéries et fermés latéralement pour se protéger du voisinage et de la circulation. Les triples vitrages garantissent l’isolation phonique.

Au dernier niveau, deux loggias offrent des espaces plus intimes.

 

TECHNIQUE

Installations écologiques. Les protections environnementales et celles garantissant une qualité de vie sont multiples. Hormis l’isolation périphérique et les vitrages spéciaux, chauffage, panneaux solaires, ventilation et récupération de chaleur sont au programme. Le chauffage est à gaz, complété par des panneaux pour la préparation d’eau chaude sanitaire. L’évacuation de l’air vicié des cuisines et salles de bains borgnes se fait en toiture.

 

Chaque appartement est au bénéfice d’une ventilation double flux que le propriétaire peut enclencher à volonté.

Ce système fait l’objet d’une récupération de chaleur pour permettre le préchauffage de l’air entrant.

 

AMÉNAGEMENTS

Le bâtiment est équipé de deux niveaux de sous-sol dont l’un, vu la pente, n’est que semi-enterré. L’un abrite un garage pour huit voitures et un local à vélos, avec entrée par le chemin du Stade. L’autre propose six caves et six caves à vin en plus des locaux techniques. Le cheminement d’accès à l’entrée du bâtiment est en pavés de granit,diverses plantations en agrémentent l’environnement dont la déclivité naturelle a exigé des mesures spéciales pour ancrer la paroi au Nord du bâtiment.